La guerre la guerre, c’est pas une raison pour se faire mal……

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Guerre_des_tuques

Je reviens de la guerre. De la guerre des mailles entendons-nous… Je ne suis pas de nature violente. (l’Homme dirait le contraire lorsque le chien se sauve avec mes balles de laine….. ,mais ce sera pour une autre histoire).

La guerre dis-je donc. C’est quoi une guerre? Ben, c’est une compétition amicale entre designer de crochet, avec un thème imposé au cours duquel nous devons crée un modèle unique, qui suit le thème et ultra secret. Nous publions toutes en même temps, à une date donnée, les photos sont publiées. Et boom! On s’affronte à grand coup de like, de j’adore et de waou!.

Savez-vous comment je suis quelqu’un de stressée dans la vie? C’est ridicule de se mettre dans des états pareils! Pourquoi je me suis embarquée là-dedans?

Avant d’en arriver au jour de la guerre, je veux le dire. Moi quand je me suis mise sérieusement à crocheter autre que des foulards, j’ai découvert de grandes designers de talent québecoises. Accrochet, Akroche Tatuk, L’amas de laine, La rose du rang, Zone de création MAD et j’en passe. C’était des modèles ces filles-là. Un jour je me suis inscrite dans le collectif Francrochet. Et elles étaient toutes là. TOUTES. J’étais impressionnée quelque chose de rare, j’ai eu des fangirling moment régulièrement. 10 jours après, on annonçait la nouvelle guerre, genre le jour de ma fête. Genre. Moi, me suis dit pourquoi pas tsé… J’avais un patron de publier, *ça va la newbie! * Bref, j’allais affronter les grandes…. Amicalement. Je pense que si je ne le dis pas trop fort, ça paraîtra pas que ça m’impressionne.

Processus de création

J’ai changé environ 186357 fois d’idée. Fait, défait, refait. En boucle pendant 1 mois et demi. Je me suis mise à détester la guerre. L’angoissée que je suis-je me suis plains à tout un chacun, je ne suis pas une vraie designer (bouhou). Je ne suis pas capable (bouhou hou). Je n’y arriverai jamais (bouhou hou hou). Me suis fait brassée par Amé Lee, par ma mère et par l’Homme aussi. C’est pas cool. J’embarquerai pu jamais dans une maudite guerre, j’aime pas ça la guerreuh!

Mais. Parce qu’il y a toujours un mais. J’ai essayé pleins de points diversifiés. J’ai fait des recherches, j’ai étudié des livres. Je me suis donnée, et ça croyez-moi c’était enrichissant. J’ai aussi appris que de crocheter du papier, c’est pas super le fun. J’ai appris que du coton mercerisé qui vient d’on ne sait pas trop, c’est mou. J’ai appris que l’orange-rouge, ce n’est pas ma couleur. VRAIMENT PAS.

Pis un moment donné, je magasinais bien relax (autant une angoissée peut être relax…) dans une grande surface OUI UNE GRANDE SURFACEUH. J’ai vu des minis balles. 50 g., on essaye. Et là, mon modèle (insérez le son des anges ici) s’est créé. Maille par maille, rang pas rang. Ça avait l’air de rien. Je faisais des points sans savoir ce que je faisais. Tsé. Du grand n’importe quoi. (On note ici, que j’ai du filmer ce que je faisais, pour l’envoyé à ma master crochet en lui demandant, qu’est-ce que c’est que je fais?…)

Il y a aussi que pendant je le crochetais, et je l’aimais pas tant. J’avais juste hâte de le finir. Pour en finir avec la c?%$$ de guerre des mailles.

Envoye chez la testeuse secrète. Elle le trouve beau. Ben coudon! Le montre à mon amie Sandra. Qui est en guerre contre moi.(j’ai aucun esprit de compétition…) Elle le trouve beau. Ah bon! Ma mère capote dessus. Mais ma mère… c’est comme les actualités Facebook, peut-on vraiment s’y fier? (No offense maman!)

Je l’ai porté pour je sais pu quelle affaire… (un café crochet jasette je pense bien)…. Les madames le trouvent ben ben beaux. Fait que je commence à y croire aussi.

Il est beau mon sac. Ma saccoche. Il est pratique. Il est logeable. Je pense que c’est facile de le modifier. Abalone… on remerciera Sandra, une fois de plus, pour sa recherche Google pendant que je me plaignais (bou hou hou hou). Abalone est né. (note : abalone veut dire ton de gris…en tout cas, sur les sites de peinture hahaha!)

J’ai fini de le corriger, la veille de la guerre. Je l’ai mis en ligne à 5h le matin, le jour de la guerre. Organisée solide mon affaire.

On est le 10 juin, lancement de la guerre. Ben voyons… si je vends 1 ou 2 patrons, c’est beau. Tsé voir que le monde veut une saccoche en coton. La première journée je regardais les votes environ, aux heures. (Pathétique, l’important c’est de participer…), j’ai partagé le lien, avec TOUS LES GENS que je connais. J’en ai fait rire du monde avec mon ‘’concours de crochet’’. J’ai vraiment fait ce que j’ai pu.

Le lendemain jour 2 de la guerre je me suis levée en me disant que je ne regarderais pas les votes. Je suis une adulte, mature. Je ne suis pas un gros bébé. HAHAHAHAHA , j’ai pas eu besoin mes copines se sont déchaînées pour me dire mes résultats. Top 3. CONTRE LES GRANDES. TOP 3. BEN NON! Y’a une erreur.

Jour 3 , 4,… jusqu’à la fin je vérifie les votes de temps en temps, mais tsé rien d’intense. Et le dimanche c’est la fin. Je fais la grâce matinée, je commence mon futur patron, je relaxe… J’ouvre même pas Facebook! À 12 h 02, les notifications commencent. Mon cellulaire vibre beaucoup. Fin de la guerre. J’ai gagné la guerre.

WTF. J’ai gagné. Moi, petite mini designer insécure, qui fait ça depuis 3 mois. Meuh???

Je ne veux pas me vanter d’avoir gagné. Je l’ai fait dimanche toute la journée à mes proches mouhaahhaah. Je veux juste dire à quel point j’ai reçu une méga grosse dose d’amour. C’est incroyable. Juste du bonheur. Je suis dans la gratitude, la reconnaissance. Je m’en suis remise. C’est fini. Mais à chacun d’entre vous, qui avez pris le temps de me brasser, de m’écouter chialer, à maman qui de son lit n’a JAMAIS arrêter de croire en moi. À mon Homme, qui m’a dit de ne pas abandonner. À Julie. Qui dans toute la tourmente s’est montrée compréhensive de ma situation. Amé Lee, qui a cru en moi en me disant TU ES DESIGNER DÉNIAISE. Et à vous, les abonnés, les maniaques de crochet. Les Inspirés.  Aujourd’hui 3 jours après la guerre, je suis sur mon X. Je sais que je suis une designer compétente et je crois en moi (presque). J’ai réussi. Je l’ai fait.

On s’en reparle en octobre, pour la prochaine guerre? Parce que ben oui je vais le faire c’t’affaire! Je vais chialer tout le long. Ouin pis. Je m’amuse, je crée et C’EST TOUT. Le reste on s’en fout!

Soyez inspirés, toujours

-xx-

3 commentaires sur “La guerre la guerre, c’est pas une raison pour se faire mal……

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :