2020

2020, vingt-vingt si tu es jeune.

Hey! Quand j’étais petite, l’an 2000, c’était loiiiiiinnn (et c’étais la fin du monde aussi. tsé le fameux bug…. qui n’est JAMAIS arrivé…. just sayin’), 2003 c’était un chiffre poche pour avoir l’âge de maturité, tsé avoir ça en l’an 2000 c’est hot. En 2005 à la limite… en 2003 … a.r.k.e.) Je pense que j’ai quelque chose contre les chiffres dits pas ronds… Faudrait que j’en parle à mon psy… Pis toi, les chiffres pas ronds ça te gosses-tu? En tout cas…

2020, je pensais jamais vivre vieille de même. (Note que j’ai eu maturité en 2003, je suis vieille rare!)

C’est pas des blagues. Pour moi, j’ai toujours refusé de vieillir. Toujours, j’étais une enfant heureuse, pourquoi changer une formule gagnante? Je suis devenue une ado de marde.  Qui savait pas si je voulais jouer au game cube ou si je voulais me maquiller et fumer des cigarettes parce que les cools fumaient. Je regrettais mon enfance où j’avais 0 préoccupation. Mais si y’avait des pizza pochettes, de la musique forte, j’étais correct

Avec l’adolescence vient aussi les changements hormonaux normaux, mais avouons le désagréables. Cela dit, je suis une fille dans une corps de fille qui se sent bien ainsi et qui accepte tous le monde tant que le monde se sent bien dans ce qui l’identifie. . Mon amie Sunshine, m’aide beaucoup à comprendre et ouvrir mon esprit afin d’être gratifiante de ce que l’humain a de beau à offrir….. Je m’éloigne encore du sujet, ça doit être les Ferrero Rochers… Un prémisse de ce qui allait suivre dans ma vingtaine et ma trentaine. On en a déjà parlé, on revient pas la dessus.

Je me suis cherchée jusqu’à 24, 25 ans. Toujours adolescente (je sais, mais les hommes c’est après 40 ans, donc on juge pas, merci!) je ne voyais aucunement l’intérêt de me placer les pieds (expression vraiment bizarre, pour dire être établie dans la vie, je crois. Mais je trouve plus que ça représente de s’ancrer les pieds quelque part et de ne plus jamais pouvoir en sortir…. et ça encore aujourd’hui, ça me rends inconfortable.). J’habitais chez mouman, je fais ce que je voulais, j’achetais ce que je voulais, je trippais avec les giiirls. Tse, une vie de pacha. Parce que je savais, moi, que ça servirait à rien. De toute façon j’avais la malédiction, donc pourquoi s’embêter.

Pour être franche, j’étais convaincue, pure et dure, d’être liée à Jim Morrison, et que comme lui j’allais mourir l’année de mes 27 ans. Très peu de personnes savaient, mais MOI je savais que de toute façon je serais morte. J’avais la malédiction. Je l’ai répété souvent, moi je serai pas là de toute façon.

Et ben non. HAHAHAHAHAHAHAHAHA. Dé-stresse,je suis encore là! J’ai pas la maudite malédiction. J’ai pas non plus de lien spirituel avec Jim. (Ce qui est triste quand même, un grand poète quand même) Ben non. J’ai rencontré un beau grand brun au yeux bleus. On a fait une belle grande blonde au yeux bleus. Les priorités ont changés, la vie a continué. Je me suis perdue une couple de fois,  je me suis retrouvée. J’ai eu 27 ans, puis 28, Puis le crochet est arrivée. Et j’ai eu 30 ans. J’ai pleuré, hyper ventilé, été dans le déni jusqu’à 32. Ma chum Brigitte peut attester. Rendue à .. fait le calcul j’ai eu maturité en 2003… je suis en paix avec mon âge (presque) je suis en paix avec ma personnalité. Je travaille sur la maladie, je travaille sur ma gestion d’émotion .

Ça fait 7 ans que je crochète. Ça fait 1 an que je design pour.de.vrai. Et ça fait 2 ans qu’on vit les montagnes russes. Mais à l’aube de 2020, je pense que je me suis retrouvée moi. Valérie, auto-proclamée Reine Licorne. Un peu folle, un peu sérieuse, et contente finalement se pas avoir eu la malédiction. Je suis sur mon X.

Mon 2019 n’a pas été de tout repos. Trop en peu. J’ai aussi de si belles personne que j’ai découverte et qui m’aide dans la réapropriation (est ce que c’est un mot?) de ma personne. Ma belle KaliYoni, m’aide à reprendre mon droit sur ma féminité et guérit mon coeur. Alexine, ma coquine, me montre que c’est correct. Juste que c’est correct ;). La belle Nat qui guérit ses démons en même temps que moi et qui est si belle. Mais je sais que 2020 sera remplie de lumière, de merveilleuses rencontres, de joie, d’amour et de laine. (Surtout de la laine…. envoye clique sur le lien! Et dit Inspire si tu achètes de la laine 🙂 )

2019, j’ai eu le dessus sur toi. Et tu es un tournant dans ma vie. Je me suis établie comme designer de crochet, me suis défini comme maman (aidée par le programme). Je suis une blonde pas si pire (je pense…. j’ai aucune confirmation de l’Homme à ce jour, il se repose en ce le jour de l’an).

2020, je suis prête. Je t’attends avec mes nouveau patrons, mes nouveaux projets, mes amis précieux, l’Homme et l’enfant. Pis en passant. Je suis même pas vieille, même pas mature, pis j’aime encore les pizza pochettes, pis c’est ben correct!

Take that malediction!


2 commentaires sur “2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :